Le Prostate Center de l’Hôpital Américain de Paris, un centre d’excellence, pionnier en France

novembre 10, 2020

Hôpital Américain de Paris

L’hôpital Américain de Paris se dote d’une technique diagnostique innovante et réaffirme son esprit pionnier en proposant un dépistage des cancers de la prostate plus performant, moins invasif et plus sûr, la biopsie transpérinéale ciblée.
Le Prostate Center de l’Hôpital Américain de Paris est ainsi le premier centre français à pratiquer en routine (de manière systématique chez tous ses patients), les biopsies de prostate ciblées avec fusion d’images par voie transpérinéale.

Les cancers de la prostate occupent le premier rang des priorités de l’unité d’urologie de l’Hôpital Américain de Paris. L’objectif de l’équipe est d’atteindre le taux de guérison le plus élevé, tout en engendrant le moins de séquelles possible pour le patient.
Le Prostate Center de l’Hôpital Américain de Paris propose une prise en charge totalement intégrée (techniques les plus innovantes de biopsie et de chirurgie mini-invasive, de radiothérapie et, très prochainement, de génétique) et d’un parcours de soins simplifié qui repose sur une étroite collaboration entre le service d’imagerie, le service de médecine nucléaire, le service d’oncologie médicale et le centre de radiothérapie situé Porte de Saint-Cloud.

La biopsie transpérinéale est une technique diagnostique innovante, pratiquée sous anesthésie locale, qui réduit pratiquement à zéro le risque d’infection nosocomiale, qui est indolore et dont la précision permet d’éviter tout sur-traitement.

Ce geste, encore très peu répandu en Europe et réalisé par un urologue requiert une formation longue et pointue ainsi qu’un équipement de très haute technologie. L’appareil d’échographie utilisé pour faire ce prélèvement fusionne les images issues d’une IRM et de l’échographie. En cas de suspicion de cancer, le praticien va réaliser un prélèvement ciblé en passant par la peau du périnée et non plus par le rectum. En région parisienne, l’Hôpital Américain de Paris est le seul établissement à
proposer cette technique de diagnostic.

La biopsie transpérinéale ouvre, en outre, de formidables perspectives thérapeutiques qui feront bientôt l’objet d’une étude clinique européenne à laquelle participera l’Hôpital Américain de Paris. Il s’agira d’expérimenter, selon un cahier des charges très précis et sur de petites tumeurs, la thérapie focale. Cette stratégie ciblée et non invasive, par micro-ondes, laser ou froid, permet d’atteindre et d’éliminer les seules lésions cancéreuses, sans retirer la prostate et donc d’éviter ainsi, quand il n’est pas nécessaire, un traitement aux conséquences lourdes pour le patient.

 

La problématique du sur-traitement est l’une des difficultés majeures dans la prise en charge des patients souffrant d’un cancer de la prostate. 30 à 40 % des cancers de la prostate ne requièrent aucun traitement mais une surveillance active. Il est pour autant essentiel de garantir à ces patients un accompagnement sur mesure tant sur le plan médical que sur le plan psychologique. Au Prostate Center, il est donc question de soigner nos patients au sens propre du terme, et non pas seulement de traiter leur maladie. Une nuance sémantique qui vaut aussi, à l’inverse, pour les patients dont les thérapies entraînent des effets impactant leur bien-être et leur qualité de vie. C’est tout le sens de la médecine défendue par le
Professeur François Haab, chef de l’unité d’urologie de l’Hôpital Américain de Paris : « Nous prenons soin de chaque patient, dans tous les aspects de sa personne, pour garantir une prise en charge la plus efficiente et la plus performante possible. »

Share this...
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin